Voici un petit résumé d’Aurélie sur les réunions du 24 octobre (Etape 1) et du 7 novembre (Etape 2) au Parc naturel régional de Camargue.

Etape 1 : réunion du 24 octobre 2012

Réglementations partagées par différents acteurs :

Domaine Public Maritime (DPM), digue à la mer, Mairie d’Arles,…

Particularités de Beauduc et conditions obligatoires :

Le gabarit restera, la non circulation dans les zones protégées (zone sablon herbiers de zostères et sternes naines).

Etat des lieux :

300 voitures par jour : des Bouches du Rhône à la Suisse.

Quelles sont les activités pratiquées ? A quel endroit ? Réalisation d’une carte avec les différents usages.

  • Pêcheur ;
  • Kiteur ;
  • Plaisanciers ;
  • Caravaning ;
  • Rando pédestre ;
  • Equitation ;
  • Manifestation sportive ;
  • Rando motorisées ;
  • Rave party.

Etape 2 : réunion du 7 novembre 2012 :

les enjeux, les usages et les contraintes du site : trois enjeux écologiques, limite de la réserve naturelle, les herbiers, les habitats sur la plage sud et les habitats de la plage nord (sternes).

Six activités principales :

  1. Kitesurf ;
  2. Camping et caravaning ;
  3. Equitation ;
  4. Pêche ;
  5. Surfcasting Baignade ;
  6. Char à voile.

Objectifs : Identifier les points de blocage et savoir s’il peut y avoir compatibilité des usages Groupe de travail / Refonte des activités kites en prenant en compte les contraintes : un groupe de travail a été construit.

Une carte a été réalisée (c.f. dossier FFVL), on note des points de conflits avec les baigneurs essentiellement, aucun avec les pécheurs de Surfcasting ou pécheurs licenciés. Des ententes au niveau saisonnalité sont possible afin d’éviter le dérangement des sternes dans leur période de nidification : mai à début juillet.

On peut soulever le manque d’information et de communication pour préserver ses espèces : pas de panneau, peu de matérialisation des nids et le danger des chiens non tenus en laisse.

Le point économique est soulevé à la fin de la réunion sur le devenir de Salin-de-Giraud. Plusieurs solutions pourraient être mises en œuvres afin de développer le village :

  • Ouverture de la route de « Faramant » qui oblige le passage dans Salin-de-giraud ;
  • Développer l’hébergement : hôtel, camping ;
  • La possibilité de navettes depuis Salin-de-Giraud ;
  • Communication sur la nouvelle réglementation mise en vigueur : dans les commerces et sur le Bac.

Rendez-vous le 18 décembre pour les propositions du Parc naturel régional de Camargue et du Conservatoire du littoral.